Manhattan Fire Arms

Modèle Pocket

Calibre 36 cap and ball

Double action uniquement

Barillet gravé d’une scène d’attaque d’indien.

Enrico

Manhattan Revolver

Modèle Pocket (1860)

Cap and ball calibre 31, 5 coups

Barillet gravé d’indien et de chariot de pionnier.

Enrico

Manhattan

Manhattan 1859, reconnaissable à ses 12 crans de blocage sur le barillet.

78.000 exemplaires fabriqués, en 6 et 5 coups, calibre 36. Copie du Colt Navy 1851. C'est une arme civile, celui-ci est du premier type.

Marcel

Manhattan

Voici quelques images de ma dernière acquisition.

Non, il ne s'agit pas d'un Smith & Wesson 1er modèle 2è version, quoiqu'il lui ressemble très fort. Il s'agit d'un revolver  produit par la MANHATTAN FIREARMS MFG COMPANY de New-York, qui a produit nombre de copies de S&W et de Colt, avec ou sans l'agrément de ces derniers d'ailleurs. Ces armes sont de qualité comparable à celles dont elles sont les copies.

Ce revolver est un "tip-up", à canon basculant vers le haut.

Barillet à 7 chambres, calibre .22 court

Détente éperon, simple action uniquement.

Guidon en demi-lune en argent massif

Carcasse de laiton portant encore des traces de placage argent. A l'origine, le canon et le barillet étaient bleus, le chien et la détente jaspés. Le revolver est entièrement gravé en usine, de motifs à volutes de style américain classique. Le barillet comporte une scène représentant un combat entre pionniers et indiens.

Le n° de série 4316 est frappé sur l'arrière du canon, l'arrière du barillet et le bâti de crosse, sous la plaquette droite.

La bande supérieure du canon porte la mention MANHATTAN FIREARMS MFG COMPANY - NEW YORK

Les plaquettes de crosse sont en bois de rose verni.

Il s'agit d'une arme civile de luxe.

A la différence de son homologue de S&W, la came de blocage du barillet ne se trouve pas sur le dessus de la carcasse, devant le chien, mais bien sur la partie inférieure, devant la détente. De plus, le barillet comporte 12 crans de blocage au lieu de six, la sécurité étant activée par le blocage de la came du barillet dans un des crans intermédiaires. Ces crans se trouvent à l'avant du barillet et non à l'arrière.

Ce dispositif de blocage du barillet est plus solide que celui des S&W, sur lesquels il est activé par la chute de la tête du chien contre la came juste avant la percussion, ce qui provoque facilement une brisure.

Le revolver ne comporte pas de cran de demi-armé ni de canal de chargement. Il est donc nécessaire d'enlever le barillet pour le charger, ce qui sur une arme civile ne constitue pas vraiment un handicap.

Elle est en excellent état d'origine et fonctionne parfaitement.

Dessous du canon: Patented Dec 27, 1859

La mention de brevet sur le dessous du canon, se rapporte au barillet à 12 crans de sécurité ( brevet n° 26641 déposé par une employé suisse de la Manhattan, Auguste Rebety, le 27.12.1859).

Ce revolver est une violation du brevet de Rollin White sur les barillets percés de part en part, brevet d'ailleurs vendu à Smith & Wesson; mais l'agent revendeur de la Manhattan, Herman Boker de New York, était convaincu de ne commettre aucune infraction à cause des nombreux revolvers européens à barillets percés de part en part qui l'avaient précédé. Ce qui n'empêcha pas White de poursuivre Boker en justice et d'exiger l'arrêt de la production.

On peut se demander pourquoi White n'entama aucune poursuite contre la Manhattan, située dans les mêmes bâtiments que les bureaux de Boker; mais il est un fait que Boker était riche, alors que la Manhattan ne l'était pas.

L'ordre de cessation de la production fut donné le 31 octobre 1862 par le juge Roger B. Taney. Aucun des revolvers connus produits par la Manhattan ne portent la mention "Made for Smith & Wesson", que de nombreux violateurs de brevets ont dû apposer sur leurs produits.

Ce revolver a été produit à 8.000 exemplaires entre juin 1861 et octobre 1862.

(Renseignements complémentaires reçus d'un collectionneur et correspondant américain, Mr Jackson Tittle)

Marcel

Manhattan

Revolver à percussion Manhattan, 5 coups, calibre .36. Ressemble très fort au Colt Navy 1851, mais a comme tous les Manhattan un barillet comportant 12 crans de blocage (10 dans le cas présent), les crans intermédiaires constituant des crans de sûreté. Fabriqué de 1859 à 1868 par la Manhattan Fire Arms Co de Newark, NJ, à 78.000 exemplaires. Il y a 5 variations de modèles, peu différenciables. Existe en 5 et 6 coups. Le 1er modèle est numéroté de 1 à 4200, le second de  4201 à 14500, le 3è de 14501 à 45200, le 4è de 45201 à 69200. Le 5è modèle a toujours un barillet à 6 coups et est numéroté de 1 à 9000. Son n° de série 35XXX place celui-ci parmi les 3è modèles.

Bon état général, toutes pièces originales, fonctionne parfaitement. Patiné gris, gravure et indications de brevet sur le barillet demi effacés, marquages du canon très lisibles.

La Manhattan produisait des armes de haute qualité, mais n'a jamais obtenu de contrat militaire. La Manhattan a pu prendre une part non négligeable du marché civil avec 78.000 revolvers vendus en 9 ans.

Marcel

Retour "ARMES AMERICAINES"