Mousqueton Vetterli

Pour la Police

Canton De Fribourg

Descriptif et marquages de l’arme

Type d’arme : Mousqueton Vetterli 1870

Nº de l’arme : 95

Longueur de l’arme : 1144mm

Longueur du canon : 683mm

Calibre : 10,4mm

Mise à feu : Percussion annulaire

Vitesse du projectile : 430m/s

Capacité du magasin : 7 cartouches plus 1 dans l’auget

Hausse marquée : 100-800 pas ou 75-800m

Porte bretelle fixée sur l’embouchoir, une des raisons pour faciliter le port du mousqueton sous la pèlerine

Marquages sur la boîte de culasse

Nº de l’arme : 95

Fabricant : Société industrielle suisse + Système Vetterli.

Poinçon de contrôle

Sur le canon, sur le fût et sur la crosse. + Poinçon du chef contrôleur

S Colonel R Schmidt 1864 à 1874

Poinçon de contrôle             + poinçon dès 1872.

                                      V

Initiales                 J D

Arme utilisée par la police et gardiens de prison du canton de Fribourg.

Quantités fabriquées : 135 armes.

Quantités recensées 26 armes dont 2 en Belgique.

Numérotation et attribution :

Ces mousquetons portent les numéros de série de 1 à 135.

Ils ne portent pas de poinçons ni de numéros cantonaux.

Ils ont été attribués sous les numéros de fabrication.

La bretelle est en cuir brun, largeur 27 à 30 mm.

Baïonnette :

Quadrangulaire à douille modèle 1863/1871 mais avec un diamètre intérieur de douille de 17,7 mm adaptable sur le canon sans jeu.

Longueur totale 547mm. Longueur de la lame 480mm.

Max

Mousqueton Vetterli

Pour le corps des Gardes-frontières

Descriptif et marquages de l’arme

Type d’arme

Nº de l’arme

Longueur de l’arme

Longueur du canon

Calibre

Mise à feu

Vitesse du projectile

Capacité du magasin

Hausse à cadran graduée de

Mousqueton Vetterli 1869/1870

23885

946 mm

486 mm

10,4 mm

Double percussion annulaire

375m/s

6 cartouches plus 1 dans l’auget

225 m à 1000 m

Modèle 1869/1871

Pas des rayures

Nombres des rayures

Poids non chargé

660 mm à droite

4

3,900 Kg

Marquages sur la boîte de culasse :

Nº de l’arme    23885

Fabricant          W v Steiger à Thun

Poinçon de contrôle :

Sur le canon, la culasse, la Hausse, le pontet et l’embouchoir :

La lettre D surmontée de la croix suisse (En usage à partir de1867)

Sur le canon :

La lettre E surmontée de la croix suisse. (En usage à partir de 1867)

Sur le tonnerre du canon :

Le chiffre 3 surmonté de la croix suisse.

Particularité :

Poinçon du canton de Berne sur le canon devant la Hausse.

Le guidon fait partie de l’embouchoir, et est fixé à demeure.

Initiales sur le canon : A 77

L’arme est dépourvue de baïonnette.

Ces mousquetons à répétition furent obtenus par raccourcissement de fusils à répétition modèle 1869/70 ou 1871. Jusqu’à présent, on n’a pu trouver aucune donnée sur leur utilisation dans les archives. On n’est pas loin de supposer qu’il s’agissait d’une arme destinée au corps des gardes-frontières. L’équipement de transport correspondrait à cette destination d’utilisation.

MAX

Retour "ARMES D'ORDONNANCE"